Trouvez votre chemin : Un guide pour l’apprentissage de toutes les langues

Avec le recul, nous verrons toujours que c’est au début que nous nous sommes trompés.

C’est lorsque nous nous lançons dans un voyage quelconque que nous pouvons le mieux profiter de la préparation à l’avenir.

Mais ce n’est peut-être que plus tard que nous comprendrons ce qui nous manquait au départ.

Lorsque j’ai commencé à m’enseigner le français, je n’avais aucune idée de ce que je faisais.

Pendant plus d’un an, j’ai oscillé entre différentes ressources et techniques, ne retenant que quelques mots et phrases par-ci par-là.

Parfois, j’étudiais comme un fou. Parfois, j’ai sorti la langue de ma tête pendant une semaine.

Je me suis finalement inscrite à un cours de français à l’école et j’ai réalisé que je pouvais à peine parler Anglais.

En plus de cela, je faisais des fautes de grammaire très ridicules.

Si j’avais eu un guide ou un plan d’étude pour me montrer le chemin, j’aurais pu réussir ce cours dès que je suis entré.

Alors maintenant, j’aimerais vous donner l’avantage que je n’avais pas et vous montrer une carte complète pour apprendre une langue que vous pouvez adapter à vos propres préférences.

Je vais vous montrer ce qu’il faut étudier à chaque étape de l’apprentissage et comment équilibrer votre temps d’étude sur des jours et des semaines où vous pourriez avoir beaucoup d’autres choses à faire.

La clé de la réussite de l’apprentissage est la cohérence. Tant que vous poursuivez vos études et continuez à progresser, tout le reste se met en place.

Dans cet article, nous allons voir comment faire en sorte que tout se mette en place le plus rapidement possible.

Combien de temps faut-il pour apprendre une langue et comment professeur linguistique peut-il aider ?

Mais combien de temps faut-il pour poursuivre ces études ? C’est une question qui a été posée de nombreuses fois.

Elle dépend de quelques facteurs principaux :

  • La fréquence de vos séances d’étude.
  • La familiarité avec la langue.
  • L’intérêt que vous portez à la langue.

Si vous n’étudiez qu’une fois par semaine, vous n’arriverez à rien. Vous devez donner à votre cerveau une chance d’absorber la matière en réfléchissant fréquemment dans ou sur la langue. Une étude plus fréquente et plus cohérente signifie un apprentissage plus rapide.

Une langue qui est étroitement liée à d’autres que vous pourriez connaître, ou qui partage beaucoup de vocabulaire, s’intègrera plus facilement dans votre esprit parce que vous pourrez deviner comment appliquer vos connaissances antérieures.

Enfin, si vous êtes fasciné par cette langue et par les personnes qui la parlent, toute langue peut devenir un jeu d’enfant, car vous êtes intrinsèquement motivé pour la comprendre et communiquer en l’utilisant.

Vous n’avez peut-être pas autant de contrôle sur les deux derniers facteurs, mais vous avez un certain contrôle sur le premier. En outre, si vous êtes désorganisé dans votre apprentissage, vous risquez de rechaper un vieux terrain ou de vous heurter à des murs. Vous devez avoir quelque chose pour vous aider et vous montrer sur quoi vous devez vous concentrer, comme un guide d’apprentissage des langues !

Tracer votre chemin vers la fluidité : Un guide d’étude des langues flexible

Prononciation

Une chose que les polygraphes ont tendance à faire différemment de l’apprenant moyen est de commencer par la prononciation.

Parce que la pratique ne rend pas parfait, la pratique rend permanent.

Si vous vous trompez de modèle dans votre tête, vous aurez beaucoup de mal à le faire sortir plus tard.

Vous allez vouloir faire des recherches sur les sons de la langue que vous apprenez et vous assurer que vous savez comment les produire et les distinguer.

Wikipédia propose des articles sur le système sonore – appelé phonologie – de pratiquement toutes les langues, petites et grandes. Ces articles sont un peu techniques, mais à mon avis, ils font partie des meilleures connaissances techniques que l’on puisse acquérir en matière d’apprentissage des langues.

Si les articles de Wikipedia vous dépassent encore, allez sur YouTube et cherchez des vidéos sur la prononciation de votre langue cible. Essayez de rechercher des vidéos plus ciblées et plus académiques au lieu de vous contenter d’un aperçu rapide de deux ou trois minutes.

Mots et phrases

Vous devrez vous entraîner à écouter et à répéter des mots isolément et dans le contexte d’une phrase d’exemple pour comprendre le rythme de la langue.

Le rythme est l’une des parties les plus importantes de l’accent, et il ne peut vraiment pas être ignoré. Pensez au discours d’un enfant en bas âge – il peut avoir des difficultés avec certaines consonnes, mais personne ne dira jamais qu’il a un “accent étranger”. C’est parce qu’ils ont déjà maîtrisé le rythme. Ils l’entendaient déjà avant la naissance, chaque fois que leur mère parlait à voix haute !

C’est pourquoi la plupart des apprenants dévoués regardent en haut et en bas pour les cours avec audio ou les bons livres audio – ils veulent être exposés autant que possible aux sons de la langue et s’imprégner vraiment du rythme dans leur tête.

Beaucoup de ces livres ou guides de cours vous diront d'”éviter la mémorisation” comme si c’était quelque chose qui pouvait nuire à votre apprentissage.

Mais au stade du véritable débutant, vous devrez mémoriser quelque chose si vous voulez commencer à comprendre cette langue.

Le conseil devrait vraiment être quelque chose comme “ne mémorisez pas de listes de mots sans contexte”. Vous devez relier ce que vous apprenez à des sentiments ou des souvenirs.

Commencez donc par un simple jeu de simulation : Imaginez les toutes premières choses que la plupart des gens vous diront.

Cela signifie des salutations, certainement.

Supposons que vous utilisez la langue pour voyager. Vous voudrez savoir comment dire bonjour, comment attirer l’attention de quelqu’un, comment passer poliment devant les gens dans un espace bondé, comment dire merci. Si vous ne savez toujours pas par où commencer exactement, ces mots et ces phrases sont un bon choix.

Une fois que vous aurez appris ces choses, vous devriez vous diversifier et apprendre quelques verbes, noms et adjectifs tirés de dictionnaires, de livres de phrases ou de listes de vocabulaire.

Bien débuter : Construire des phrases, écouter des dialogues

Très bientôt, vous voudrez dépasser les phrases que vous avez apprises et commencer à vous exprimer.

Pour cela, vous allez devoir savoir comment construire des phrases.

Dans de nombreuses langues, vous pouvez commencer à apprendre ces règles intuitivement en regardant simplement quelques exemples.

Si votre livre de phrases vous dit que “Quel est votre nom” et “Quel est son nom” sont identiques, à l’exception du pronom, il y a de fortes chances que “Quel est son nom” suive un schéma similaire. Si vous gardez l’œil ouvert sur ces modèles, votre apprentissage s’en trouvera considérablement amélioré.

Mais lorsque le contexte ne permet pas de savoir clairement quel sera le mot suivant, vous devrez dépasser le livre de phrases et commencer par une ressource grammaticale.

Le concept même de l’apprentissage fait craquer beaucoup de gens. Mais de nos jours, vous pouvez

En même temps, vous allez vouloir commencer votre long voyage d’écoute autour de ce point. L’écoute est incroyablement importante pour l’apprentissage des langues, quel que soit le niveau, pour toutes sortes de raisons, qu’il s’agisse de s’habituer à des accents différents ou d’améliorer son temps de réaction grâce à un nouveau vocabulaire.

Vous voulez donner à votre esprit deux pistes simultanées pour apprendre la langue : naturellement, par des exemples et des dialogues, et systématiquement, par des explications ouvertes des règles de grammaire.

Previous Post
Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *